Home » Espions venus d’ailleurs/Nest of spies

Espions venus d’ailleurs/Nest of spies

english version
Fabrice de Pierrebourg et Michel Juneau-Katsuya :

“Ces espions venus d’ailleurs”

Une enquête sur les activités d’espionnage au Canada.

espions10

Non, l’espionnage n’est pas mort dans les décombres du Rideau de Fer. Bien au contraire, c’est une vraie guerre de l’ombre qui perdure, plus féroce encore. Au printemps 2007, le patron du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) a fait sensation en pointant spécifiquement la Chine qui représenterait, se désolait-il, la moitié des dossiers de contre-espionnage actifs. Quelques mois plus tôt, en décembre 2006, c’était un espion à la solde des services secrets russes qui se faisait expulser du Canada.
Et ce ne sont pas des cas isolés : en tout, ce serait une quinzaine de pays qui agiraient dans l’ombre au Canada, dont plusieurs pays «amis», la France et Israël, notamment.
Les exploits de ces James Bond étrangers pourraient faire sourire s’ils ne représentaient pas une menace beaucoup plus réelle qu’on le croirait pour la sécurité et les intérêts économiques du Canada.
Tous les moyens sont bons pour piller les secrets industriels canadiens, avec à la clé des milliers d’emplois perdus et des milliards de dollars envolés. Malheureusement, le Canada ne s’est pas bien équipé pour se défendre : cadre légal défaillant, manque de connaissance des différentes autorités policières, indifférence des fonctionnaires, ingérence des diplomates, etc.
Le Canada abrite aussi des espions ayant des visées politiques qui ont pour objectif la collecte d’information pour faire avancer leur programme politique de pays étrangers, espionnent et intimident les opposants et la dissidence. D’autres s’infiltrent dans certains groupuscules d’activistes pour les manipuler et les amener à poser des gestes contre les Canadiens et les intérêts du pays.

Attention : Réédité dans la collection 10/10 (Libre Expression) en septembre 2010

top

Fabrice de Pierrebourg’s last book, with Michel Juneau-Katsuya:

“Nest of spies “

The startling truth about foreign agents at work within Canada’s borders.

97815546844961
nest-of-spies-paperback

In 2006, a Russian secret service spy was expelled from Canada. In 2007, the Canadian Security Intelligence Service (CSIS) revealed that China was implicated in as many as half of the ongoing counter-espionage dossiers in Canada, with 1,500 spies operating here. Allegedly, there are at least 15 countries involved in covert operations within our borders, many of them “friendly” nations such as France and Israel, but all representing a serious risk to Canadian security and economic interests.

Industrial espionage has already cost our nation thousands of jobs and billions of dollars. Ultimately, the responsibility to protect our country’s intellectual assets remains with businesses themselves, but are they prepared to face the daunting task of working against a very organized and professional foe? Nest of Spies provides some answers and describes ways that businesses can defend themselves.

top